Gwenvidik.com

Visite guidée du cata

.

Vue aérienne

 

Pour le choix du bateau, n'ayant aucune expérience du multicoque de croisière, nous nous étions initialement orientés sur un monocoque,  mais au fil des discussions avec les équipages revenant d'une année sabbatique que nous avons rencontré, il est apparu de plus en plus clairement  que le cata l'emportait dans les suffrages de ceux qui l'avaient essayé ...et d'une grande partie de ceux qui avaient fait le choix du monocoque!
Il restait à trouver dans la jungle des petites annonces le cata adapté à nos souhaits, au format de la famille et à notre budget.
Nous voulions un cata  capable de loger tout le monde (6 cabines), de préférence à dérive pour les perfos et aussi pour la sécurité par gros temps, pas trop stylé "hotel flottant" et enfin suffisamment connu pour que sa revente soit facilitée en fin de projet. 

Après quelques soirées  (grisantes et mais parfois aussi décourageantes) passées  à éplucher les sites internet de ventes de cata d'occasion, j'ai fini par identifier cinq type cata qui répondaient aux contraintes identifiées, puis un qui réunissait tous les critères.
C'est ainsi que j'ai pris contact avec Serge Vicens qui proposait son Catana 42 à la vente...car il était en train de mener un projet de construction d'un nouveau cata "un peu plus grand" de 50 pieds (Bohème 50 ) en bois époxy.
Cette phase d'achat fait partie des étapes importante du projet. En effet, en choisissant un voilier, on choisit aussi , qu'on le veuille ou non, son ancien propriétaire; On achète ainsi un voilier et tout l'héritage qui y est associé. Si le voilier a été moyennement entretenu et équipé de façon peu cohérente on le paye longtemps! Avec Serge rien de tout cela, la base du cata était bonne, l'équipement était bien pensé.... et les milles questions du SAV-prise en main de la bête ont toujours reçu un accueil favorable!

Nous avons appelé ce voilier Gwenvidik,  ça signifie "bienheureux" en breton.
Historique de Gwenvidik:
Ce catana 42 a été construit en 1990 et a fait dans ses cinq premières annnées de la location aux Antilles. Après cette période, il  est revenu en France où il a subi une "grande visite" par Catana: changement des moteurs, des voiles, des planchers... Il a été racheté par Serge fin 2001 qui l'a équipé "grand voyage" pour un tour de l'Atlantique: panneaux solaires, éolienne,dessalinisateur, générateur 220V de 3Kw attelé au moteur, hélices repliables, nouveaux bossoirs d'annexe, nouveaux haubans, BLU, Navtex, etc...
Ce tour de l'atlantique a commencé en juillet 2002 au départ de Martigues et en suivant le trajet classique Maroc, Madère, Canaries, Sénégal, Cap Vert puis traversée de l'Atlantique. Le cata a navigué ensuite dans les Caraibes jusqu'à l'été 2003 puis il est resté 8 mois à Trinidad  où de nouveaux travaux ont été réalisé dans une ancienne station Catana: passage d'un brai époxy sur les oeuvres vives, mise en place d'un bimini rigide et d'un deuxième  guindeau. Il est reparti de Trinidad au printemps 2003 pour rentrer en France par les Açores. Il a ensuite navigué en méditerrannée.

L'achat du voilier s'est fait à Martigues  (13) début octobre 2005. Comme nous voulions démarrer l'année sabbatique de notre coin c'est à dire le Morbihan à l'été 2006, il restait à le convoyer vers la Bretagne. Compte tenu de mon activité professionnelle, il était préférable de faire ce convoyage début janvier pendant la baisse d'activité qui suit les fêtes de fin d'année. Comme chacun le sait c'est la "bonne saison" pour  convoyer un  voilier, les nuits sont longues, il y  a (statistiquement) du vent et il fait froid! 

Pour mettre ce projet à exécution sans risquer de terminer dans la rubrique sauvetage en mer il fallait trouver un équipage "dimensionné" pour la saison. Il fallait donc de l'expérience pour mener le cata sans le casser, de la patience pour attendre la bonne fenêtre MTO (on ne joue pas en janvier!) et de la bonne humeur. J'ai eu la chance de réunir tous ces ingrédients début janvier. Nous avons convoyé le bateau à 4, Alain (grosse expérience de la navigation des Caraibes à l'Asie en équipage et en solitaire), Antoine (grosse expérience du la nav hauturière sur multicoque) Bertrand et moi. J'avais fait au travers des sites Internet visités fait la connaissance de Daniel Tranchant, radio amateur qui assure le routage de nombreux voiliers à travers le monde.  L'expérience accumulée par plus de 10ans de routage rendent son action et ses analyses particulièrement efficaces. 

Ce convoyage a finalement été rondement menée, nous sommes partis de Martigues sur une fin de coup de vent d'Est, nous avons pu descendre la méditerranée sur un seul bord. Le vent a tourné avec nous à Gibraltar. Grâce au routage précis et et efficace de Daniel Tranchant nous avons pu gérer notre timing pour passer le cap Saint Vincent avant la bascule du vent à l'Ouest et donc continuer la remontée des cotes espagnoles et portugaises toujours bâbord amure. Une halte près de Lisbonne a été nécessaire pour changer une batterie moteur qui avait rendu l'âme. Nous avons mis finalement onze jours et demie pour faire le convoyage de 1700 nautiques à une moyenne de plus de 6 nœuds sans tirer sur le bateau.  La météo a été en fait très favorable sur tout le trajet car nous n'avons du stopper que 24 heures à La Corogne en Espagne pour laisser passer un petit noroît de 30kts.

Ce convoyage nous a permis de faire une bonne prise ne main du cata, de voir après un essai en vrai grandeur ce qui restait à faire pour bien le préparer au voyage: Une bonne préparation étant une sérieuse garantie pour ce genre d'entreprise!

Voir quelques photos du convoyage dans le carnet de voyage

Caractéristiques générales du Catana 42S:

    Longueur HT 13m10

    Largeur HT 7m00

    Tirant d'eau dérives hautes 80cm dérives basses 2m

    Hauteur du mat 17m20, mat autoraidi par deux étages de trois barres de flèches

    Déplacement 8 Tonnes

    Construction en sandwich polyester, ame en mousse PVC 75Kg/m3

    Peaux en fibres de verre unidirectionnelles, renforcement des fonds, de l'étrave et du tableau arrière.

    Cloison de mat réalisée en composite verre carbone

    Fixations des cadènes renforcées en fibres Kevlar


Catana vue du mat

Vue "aérienne" prise du mat par Gabriel (s'il n'a pas une tête de singe, il en a quand même quelques caractéristiques...)

Vue aérienne

Cordelette

 Retour vers index


 

Quelques liens

E-Mail