Gwenvidik.com






Cap Vert: Sao Vicente (Mindelo) et Santo Antao
du 3 au 12 décembre




Approche de Mindélo, nous allons découvrir après ce transit bien exposé à la houle une superbe baie bien abritée. Mindelo est un des meilleurs abris de l'Atlantique est. Cette ville était à l'époque coloniale un important point de ravitaillement pour le traffic commercial. C'est devenu un point de concentration de voiliers qui se préparent à traverser l'Atlantique.

   

A notre arrivée nous sommes pris d'assaut  par des capverdiens qui veulent nous nous "prendre en charge"; moyennant quelques euros ils assurent le garde de l'annexe, du bateau le cas échéant et un "conseil" normalement utile pour tout le reste. 







Martin nous régale avec une recette de muffins 


   
Aujourd'hui, réveil à 6 h du mat': Arghhh ! Nous partons en ferry sur Santo Antao. Traversée musclée pendant laquelle nous sommes "un peu" secoués à cause de la houle qui fait tanguer le bateau de manière impressionnante!
A l'arrivée nous avons un véritable commité d'accueil, les chauffeurs d'alugers tentent de capter le client à grand renfort de regards et de mimiques qui se veulent persuasifs. A doite de la photo, un chauffeur est plus calme que les autres, c'est normal, on avait pris contact avec lui de Sao Vicente, il n'a pas à se démener car il sait déjà qu'il aura sa cargaison de touristes aujourdhui.

   

Les quatre familles remplissent deux alugers les "jeun's" d'un coté, les vieux de l'autre.



   

Ici aussi il existe un réseau de routes principales pavées, le chauffeur de l'aluger nous explique que ces routes ont été faites dans les années soixantes, à la pelle et à la pioche sans l'aide d'aucun engin de terrassement. Les pavés ont bien sur été faits main...

        

L'aluger nous dépose près du sommet d'un cratère qui a gardé une belle forme circulaire malgré l'érosion. Tout l'intérieur du cratère est cultivé, cela fait un pachwork de champs à nos pieds ! Il ne fait pas très chaud là haut (la couette n'est pas inutile !! ) et nous voyons défiler au dessus de nos têtes les nuages poussés par un alizé de nord puissant. Ils se forment au vent de la montagne et fondent ensuite sous le vent,c'est l'occasion d'expliquer l'effet de foëhn aux enfants et de faire un peu de thermodynamique... il ne faut pas croire que l'on ne  travaille pas cette année...

           

   
     
Coté nord nous découvrons une végétation très riche, la moindre parcelle est cultivée. Nous avons vu les mêmes systèmes aux Canaries mais les champs étaient pour certains laissés à l'abandon, on peut imaginer que le développement du Cap Vert  aidant, ces cultures d'équilibristes à flanc de montagnes seront un jour abandonnées...



Nous achetons des bananes dans une ferme, slurp miam....Notre fermière sortie d'un autre age  regarde notre horde bruyante avec sérénité.

   

L'entraide des petits: Léopold assure Martin qui devrait plûtot faire attention à ne pas trop s'arroser les pieds.

   
   




Avant dernière soirée à Mindelo, nous organisons un pot à bord: embouteillage d'annexes, il devient difficile de se garer derriere le bateau ! Tous les voiliers se préparent à la traversée de l'Atlantique, et vont tous s'éparpiller sur toutes les iles des Antilles, ça discute ferme sur les options météo. Quant à nous nous repartons vers l'Afrique pour commencer notre tournée "Voiles sans Frontières" en Casamance. La traversée de l'Atlantique devrait être pour la mi janvier, on a encore le temps  d'y penser....


L'accès aux internet cafés risque d'être difficile avant Dakar, nous vous tiendrons au courant par le blog (gwenvidik.canalblog.com) en attendant la nouvelle mise à jour du site.

Le carnet de voyage de Gabriel est presque à jour, pour le lire cliquer ici

Retour en haut de page

Cordelette

Retour vers index 

 

Quelques liens

E-Mail