Gwenvidik.com



La Casamance : Arrivée à Niomoune
du 16 au 19 décembre




On le voit bien, Gabriel est tout ému de cette superbe prise tant attendue. Nos grands spécialistes se sont attelés à l'identification de l'heureux élu...on attend toujours le résultat! On peut dire que c'était surement un cousin du thon pour le gout, pour le reste le débat est ouvert.



Au large, nous croisons une pirogue de pécheurs, nous faisons un brin de causette avant de continuer notre route.



Première image de la Casamance, ce pays respire le calme, on se croirait dans le golfe du Morbihan...à quelques différences près pour la végétation, la faune et les bateaux.

 

Nous cherchons le "bolon" (bras de rivière) qui doit nous conduire à Niomoune ou nous devons retrouver Hyacinthe, le délégué de Voiles sans Frontières qui va nous aider à faire les formalités de dédouannement de notre cargaison VSF. Nous nous trompons de bolon, puis nous passons un peu trop près d'un banc de sable, pour finir nous demandons notre chemin à un pécheur, ça tombe bien il devait aller à Niomoune pour vendre à Hyacinthe un superbe "capitaine" de 17 Kg qu'il venait de pécher. Nous tirons sa pirogue et profitons du chemin pour faire connaissance. Hyacinthe a monté à Nioumoune un "campement", c'est une sorte d'hotel construit à la méthode locale toit en paille, murs en sable et argile, dépaysement garanti.




Après les trois jours de traversée dans une mer parfois agitée nous goutons au calme de cette mer intérieure.



Le campement de Hyacinthe, au premier plan c'est la "cabine téléphonique", le seul endroit ou le téléphone portable captait le réseau, maintenant progrès oblige, on capte aussi à l'intérieur.

 


Les enfants sont fascinés par ce pays, le gentillesse des gens, la beauté et le calme de ces paysages. Louis et Marguerite noircisssent des pages de leurs cahiers de bord




Des enfants viennent nous vendre 10 grosses crevettes, marchandage, on se met daccord pour deux paquets de nouilles.  



  

Promenade dans le village guidé par Hyacinthe, nous découvrons la culture du riz, ici pas de machines, tout est "fait main", le village produit juste sa consommation et les semences de l'année suivante.


 
Alfred et Clément nous font un beau sourire, la grand mère en a vu d'autres.

 
Hyacinthe nous présente à la reine de Niomoune, cette dignité est très importante ici , elle est désigné par les anciens et a un rôle important dans la culture animiste très vive ici. Ses avis sont écoutés avec respect. Le roi est désigné independament, le roi actuel est bien plus jeune que la reine.



Le bateau est ici bien abrité.

    



Les enfants inventent un nouveau flotteur, c'est le rafting sur eau calme, il va falloir essayer ça, tracté derrière le bateau.



  
 

Nous partons  pour Ziguinchor avec Hyacinthe, c'est là que nous devons débarquer notre fret VSF. En chemin, il  nous apprend à découper une noix de coco au couteau à pain.


Retour en haut de page

Cordelette

Retour vers index 

 

Quelques liens

E-Mail