Gwenvidik.com


Le projet / L'équipage / Le bateau / Le programme / Pages techniques / Carnet de voyage


Cordelette

Carnet de voyage de Gwenvidik





Casamance : Noël à Niomoune
du 24 au 26 décembre

 


Les enfants s'initient avec Henri à la conduite des pirogues




 



Avant la messe de minuit,nous projettons de répeter avec la chorale: rendez vous à 16 heures: nous sommes là à l'heure prévue, personne....Les premiers arriveront à 18 heures , la répétition commencera à 19 heures. L'heure africaine est une donnée à relativiser...
La messe est belle.  Denis, le chef de choeur emmène sa chorale avec talent. Ici on ne chante pas en chuchotant!




 

A la fin de la messe la chorale danse et chante, c'est chaud!



     

Le lendemain, la messe du jour de Noël est toute aussi festive que celle de la nuit, quel décallage par rapport à la France!
  
  

Nous sommes invités pour le repas de Noël Chez Sidi et Marie. Marie est la cuisinière de Hyacinthe le représentant "VSF" pour la Casamance. Ils sont arrivés un soir en pirogue à bord avec un délicieux dessert à la noix de coco pour nous demander si nous voulions partager leur repas de Noël.
Nous avons profité de notre passage à Ziguinchor pour acheter du tissu pour Marie et du matériel de  pëche pur son mari.
Nous commençons par saluer tous les frères et cousins de la famille de Marie et Sidi qui habitent autour de la même cour. Aujourd'hui c'est la fête, les gens vont tous les uns chez les autres et partagent un repas à
chaque fois !



 


Préparation du repas dans la cuisine, nous le partageons ensuite assis sur une natte autour du plat où chacun se sert. Marie pleine de prévoyance nous a apporté des cuillers pour nous éviter de manger avec nos doigts. Nous partageons ainsi deux plats copieusement garnis, dur de finir tant il y en a, mais il semble qu'il soit necesaire de ne rien laisser trainer dans les plats.....








 







Nous faisons ensuite une petite visite au chef du village, c'est lui qui a entre autres la charge de résoudre tous les conflits. Dans ce village le chef n'est pas élu, c'est une charge qui se transmet de père en fils et tout le monde trouve ça très bien car au fond personne n'envie cette fonction ingrate qui attire plus de difficultés de que d'honneurs...




Clémentine est loin de ces toutes considérations .


   
Dernière visite à Marie et Joséphine avant notre départ




Nous quittons Niomoune au petit matin, Hyacinthe vient nous saluer de la berge, nous réaliserons les jours suivants la qualité de l'accueil que nous avons vécu ici.

 




Ici on aime la France



   


Petit passage par Karabanne, nous rejoignons une route plus touristique, il y a plus de "toubabs", l'ambiance de Niomoune est déjà loin .


Retour en haut de page

Cordelette

Retour vers index 

 

Quelques liens

E-Mail