Gwenvidik.com






Sénégal : Le Siné Saloum
du 26 au 31 décembre 2006



 

En chemin nous croisons une grande pirogue de pêche, ces hommes partent pour des marées de 4 ou 6 jours, mangent travaillent et dorment sur cette pirogue dans l'humidité permanente.



Le grand moment tant attendu par les enfants : L'arrivée à Mar Lodj des cousins pour un court sejour avec nous dans le Siné Saloum.  Nous partons rapidement vers le sud du Siné Saloum à travers les bolons pour rejoindre  la pointe Jackonsa.

 
Pour aller dans ces endroits peu profonds à l'hydrographie incertaine, nous avons embarqué à Mar Lodj, Ibrahim, un piroguier qui guide le bateau entre les bancs de sable pas toujours facile à distinguer. Si le soleil est du bon coté on les voit, sinon il faut se souvenir du passage car il n'y a  pas de logique dans la distribution des bancs.
En tout nous sommes donc 14 à bord pendant quelques jours, la famille (8), les cousins (5) et Ibrahim...





Les grandes vadrouilles en annexe commencent dans les petits bolons. Les enfants se transforment en explotateurs de terres vierges....




Nous sommes accueillis au village de Moundé par El Hadj le correspondant "Voiles sans Frontières" pour le Siné Saloum. Il nous fait visiter son village.

 
 


Les enfants observent, impressionnés, le pilage du mil. Ils essayent d'en faire autant mais ça déclanche l'hilarité générale, c'est aussi une bonne introduction pour parler avec les mamans qui sont contentes de voir une famille  de toubabs comme les leurs.


      


Nous sommes suivis dans notre visite par une cohorte d'enfants du village, les visites de toubabs ne sont pas nombreuses par ici.
Au cours de la visite El Hadj nous montre une petite usine de dessalinisation de l'eau qui a été installée par les japonais en 1999. Elle n'a fonctionné qu'un an faute d'entretien....Les villageois s'approvisionnent  donc en transportant leurs bidons par pirogue.
  


  

Nous poursuivons notre route avec El Hadj (nous sommes maintenant 15 à bord...) pour le conduire dans un petit village où il doit faire une course, notre passage est l'attraction du jour. Il est vrai que nous sommes en période de vacances scolaires!



    

Joie des retrouvailles familliales, le bateau est sous le signe de la joie
et peut être aussi des coups de soleil !   Petit matin, les trois grands finissent le quart en chantant .


  
   

Nous arrivons maintenant dans des eaux plus praticables , nous libérons notre guide pour continuer seuls.
Sur la plage de la pointe Jackonsa, nous partageons autour d'un bon feu les cadeaux que les cousins ont apportés de France et en profitons pour souffler en avance les bougies des anniversaires de Marguerite et Louis.
Admirez la table construite par nos scouts, avec au menu: sandwich grillés (mais presque pas cramés !) au feu , une salade et un bon gâteau au chocolat...

 
Paquet surprise pour les garçons:  des cerf-volants à fabiquer en toile de spi ( voir le premier proto ci dessous), et mille autres cadeaux qui font le bonheur de tous...
Nous repartons le soir même (le 30) pour Mar Lodj pour passer le réveillon dans un campement. Belle nav' de nuit jusqu'à minuit suivie d'un départ à 4 heures du matin pour profiter du courant portant vers Mar Lodj.


  

Le 31, Gabriel et son cousin Augustin nous épatent avec leur aisance à pratiquer les danses russes.
Le temps des adieux vient trop vite, les cousins repartent vers la france et nous continuons notre périple vers Poponguine sur la route qui nous conduit à Dakar



Retour en haut de page

Cordelette

Retour vers index 

 

Quelques liens

E-Mail