Gwenvidik.com


Le projet / L'équipage / Le bateau / Le programme / Pages techniques / Carnet de voyage


Cordelette

Carnet de voyage de Gwenvidik

Première étape vers Vigo



Les moments précédants le départ, prévu le 16 aout,ont été naturellement bien chargés: les do-listes s'allongeaient désespérément alors que les nuits elles diminuaient dangereusement! Heureusement tout finissait par se combiner assez bien, l'avitaillement du bateau, les préparatifs médicaux et scolaires ainsi que la préparation technique du bateau. Le point d'orgue a été la veille du départ où nous avons enchainé un nombre incalculable de "trucs à faire de dernière minute" et d'amis chers à voir avant le départ. Curieusement cette hyperactivité s'est faite presque naturellement...
Nous avons récupéré le Père Bertrand Lorentz (Curé de Sanary) à Auray mardi en fin d'après midi, l'équipage étant au complet (Le Père Bertrand devait en principe nous accompagner jusqu'à La Corogne pour péleriner ensuite jusqu'à St Jacques de Compostelle) nous étions donc prêts à partir. 
Pour le départ, la météo nous a "gâté": vent de SW 20 noeuds avec des prévisions alléchantes, jusqu'à 35 noeuds dans le golfe de Gascogne (voir photos)...  La messe en plein air, célébrée par Bertrand, a été humide (pas pour lui car il était sous un dais judicieusement placé par les oncles de Christine).

Nous avons maintenu la date de départ ...
mais remplacé la traversée  du golfe de Gascogne qui devait nous conduire à St Jacques par une paisible retraite dans le golfe du Morbihan plus confortable par grand vent d'ouest!
Après trois jours de cabotage, nous sommes finalement arrivés à Noirmoutier où nous avons déposé Bertrand.
Nous avons alors appareillé pour La Corogne le 20. La traversée du golfe de Gascogne  s'est bien passée (presque trois jours tout de même), les vents d'ouest ayant laissé la place au bout de 24 heures à un nord-est généré par l'anticyclone des Açores.

La vie à bord s'organise, les  grands (Marie-Charlotte, Gabriel, Cyrille et Louis) participent aux quarts de nuit. Mêmes les petits Marguerite et Martin ont tenu à être réveillés mais nous ne sommes pas toujours parvenus à les sortir de leurs couettes!
Depuis La Corogne nous continuons à naviguer mais sans forcer trop, l'équipage continue à se mettre en place. Martin  a montré à sa maman comment on met en route les moteurs du bateau.  Marguerite dévore trop de livres (tant pis pour elle elle lira ceux de ses grands frêres quand elle en aura assez de relire les siens). Les 4 grands manoeuvrent, font la cuisine, ...et se disputent aussi. Ne perdons les bonnes
habitudes ! Nous  avons quitté La Corogne le 24 pour descendre vers Vigo ou nous devons transférer sur un autre voilier une partie de notre stock de médicaments à destination de la Casamance. La côte nord de l' espagne ressemble pas mal à notre Bretagne natale avec un ciel et une eau légèrement plus bleus...Un peu plus sud, nous faisons escale dans de superbes iles non loin de Vigo. Entre trois poissons et deux plongeons, nous marchons dans l' île avec maman, notre aventurière des cîmes.
Enfin , nous arrivons à Vigo d'où nous vous envoyons ces nouvelles...

Pour le team Gwenvidik, rédaction par Marie-Charlotte et Régis.

Pour lire le journal de Gabriel cliquer ici

Les photos:

Départ de la Trinité sur Mer: Il ne faisait vraiment pas beau!

Premiers repas en mer

Louis bricole un nouveau bateau

Le père Bertrand fait des crèpes

Séance de lecture pour apprendre à reconnaitre les dauphins aperçus 

Christine fait du pain

Marguerite jette une bouteille à la mer

Martin monte un mat pour l'annexe....

Petit goûter

 

 

 

 

 

Carnet suivant        

Cordelette



Retour vers index 


 

Quelques liens

E-Mail